Siège de la COGA – concours

Programme
Siège administratif de la COGA

Parti
Le pôle technologique d’Agroparc a pris place sur d’anciennes terres agricoles de la vallée de la Durance, encore rythmées par de sombres lignes de cyprès. Disposé en première ligne le long de la RN 7, comme un écran géant, l’édifice affiche instantanément son identité pour capter le regard pendant les quelques secondes où il est perceptible depuis la nationale. Les fines horizontales dessinées par le débord des nez de plancher accompagnent le travelling, tandis que les baies déclinent une Partition constituée de lignes verticales, en harmonie avec les seules lignes fortes du site que constituent les cyprès et leurs couleurs s’inscrivent en contre-point du vert sombre des rameaux. Le volume du bâtiment, compact et rationnel, organisé selon une composition tramée (multiple de 1.35m) et suivant un registre constructif poteaux/poutres, se décompose classiquement en trois éléments distincts : base, corps, couronnement. La base constituée par le parking semi-enterré se signale seulement par ses poteaux béton, placés en retrait des façades. Le décollement du plancher du RDC se conjugue à la transparence de jour ou l’éclairage du soir de toute la zone hall-salle de conférences pour créer une impression d’apesanteur : le bâtiment semble alors en lévitation sur son tapis de verdure. Le corps du bâtiment regroupe les niveaux 0 et 1 et se caractérise par ses façades constituées d’éléments porteurs en béton coloré et les trois lignes horizontales des nez de dalles en débord qui, selon l’orientation, s’habillent de claustras de bois coulissants. Enfin, en couronnement, le niveau 2 formant attique, est habillé de polycarbonate et de vitrages colorés qui dialoguent avec les nuances du ciel en déployant des façades légères, plus ou moins translucides. L’aménagement des espaces extérieurs est sous-tendu par l’idée que l’immeuble se pose sur son terrain sans véritablement s’y installer, il effleure à peine le sol, limitant les points de contact si bien que le regard peut même se glisser entre les pilotis qui le soutiennent. Ainsi dissocié de son support terrestre il confirme son statut d’élément exogène.

Lieu : chemin de Meinajariès – Agroparc à Avignon – 84
Maîtrise d’ouvrage : Communauté d’Agglomération du Grand Avignon
Superficie : 2 375 M2 SHON
Coût des travaux : 3.4 M€HT
Concours : 2005


Accueil » Concours » Siège de la COGA