Aire de repos A75 Lodève – projet lauréat

Programme
A la hauteur de Lodève, sur le versant Est de la vallée que surplombe le rocher de la Vierge, la Méridienne trace une large césure dans une masse végétale touffue et verdoyante, puis disparaît dans les deux tubes du tunnel qui s’enfoncent au cœur du massif. Profitant du tracé de l’ancienne route nationale 9 qui commence ici à dérouler ses lacets pour plonger vers la ville, le projet de réaménagement de l’aire belvédère est contraint par la topographie du coteau (ce contrefort méridional des Cévennes offre une pente abrupte de l’ordre de 65%). L’obligation de regrouper entrée et sortie en amont de l’aire, de préserver la liaison routière avec Lodève via l’ancienne RN9, enfin les exigences de confort et d’accessibilité de ce siècle, constituent l’ensemble des contraintes du programme.

Parti
Le désir d’éviter le remodelage complet du coteau nous a incité à réduire autant que possible les largeurs de voies et de parking, tout en gardant des distances de manœuvre confortables. Le stationnement des véhicules légers est donc disposé en épi, desservi par une voie à double sens de 8m. La largeur résultante de l’ensemble du dispositif étant quand même supérieure à celle du plateau existant, les mètres gagnés sur le vide s’appuient sur des murs de soutènement traités en parois cloutées et régulièrement fractionnés, en référence contemporaine aux restanques cévenoles. La nécessité de protéger les parkings et la promenade de l’ardeur du soleil nous a amené à disposer une ombrière au-dessus des parties extérieures à la zone arborée. Le souhait de conserver un maximum des arbres existants nous a encouragé à éloigner le parking de la zone arborée (l’écartement des pins pignons n’étant pas compatible avec un stationnement à la fois confortable et rationnel) et à disposer sous leur ombrage un vaste plateau promenade. La volonté de protéger ce site des nuisances de la voie rapide nous a conduit à interposer deux écrans consécutifs entre la voie et la zone de promenade : il s’agit d’une palissade constituée de troncs de bois écorcés. L’envie d’offrir des espaces ludiques qui ne dévoileraient pas tout au premier coup d’œil, qui donneraient envie de prolonger la halte, qui inviteraient au repos ou à l’aventure d’une promenade et le souvenir des chalets de Gruissan ou des carrelets de Gironde nous ont inspiré les quatre volumes qui s’avancent sur le vide, juchés sur des pieux d’acier.

Lieu : A75 à Lodève – 34
Maîtrise d’ouvrage : DDTM de l’Hérault
Superficie : 50 M2 SHON
Coût des travaux: 2 M€HT
Concours : 2004


Accueil » Concours » Aire de repos de Lodève